Contrairement à ce que son intitulé peut laisser penser, les compositions du collectif formé par Aurélie, Delia, Emilie, Gael, Laure, Melissa, Perrine et Sara sont à mille lieues de la douce mélodie contée aux jeunes lardons récalcitrants. Au rythme d’un chant en canon, les langues anglaises, françaises, araméennes et japonaises se délient. L’essence même de Berceuses réside dans l’harmonie de huit voix, qui au final n’en formeront plus qu’une lors de leur live goupillé par le « Chantier Culturel ».

X