Les Orgues

ACTUALITÉ

Flowers of degrowth – la playlist du confinement

PROCHAINS CONCERTS D’ORGUE

Les concerts sont actuellement interrompus, mais nous espérons pouvoir inaugurer la réalisation complète du projet Organopole du 1er au 4 octobre. Réservez ces dates!

LE PROJET ORGANOPOLE

PRÉSENTATION GÉNERALE

Le projet « ORGANOPOLE, quatre orgues d’excellence à Saint-François, Lausanne » a été esquissé fin 2017 par l’association des Concerts Saint-François, en partenariat avec :

  • la ville de Lausanne
  • le lieu phare de l’EERV « l’esprit sainf, une oasis dans la ville »
  • la paroisse St-François-St-Jacques
  • l’association Les Goûts Réunis
  • l’association l’Hospitalité Artistique à Saint-François
  • la Haute Ecole de Musique et Conservatoire de Lausanne

Après plus d’une année de travaux préparatoires avec les architectes Mondada, Frigerio, Dupraz et le service des monuments et sites de l’état de Vaud, ayant obtenu durant l’été 2019 un permis de construire pour les modifications du bâtiment, nous sommes heureux de pouvoir aujourd’hui envisager la réalisation complète de ce projet exceptionnel.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse auront lieu à Lausanne en janvier 2020. Rappelons le préambule de la charte olympique : L’Olympisme est une philosophie de vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple, la responsabilité sociale et le respect des principes éthiques fondamentaux universels.

Le projet ORGANOPOLE se place dans l’élan de cet événement international et prend à son compte ses valeurs éducatives, sociales et éthiques, avec l’objectif d’en laisser une marque culturelle pérenne au centre-ville. Nous voulons créer une cité des orgues au cœur de Lausanne.

Dans la Grèce antique, la polis était une cité-état, un lieu de vie, de rencontre et d’échanges de personnes libres et autonomes. Organon désigne au sens premier l’outil, par extension, l’instrument de musique, et c’est finalement pour nommer spécifiquement cet instrument de musique complexe né en Grèce antique, cette machine musicale munie de tuyaux, d’une soufflerie, de claviers et de mécanique, que l’on s’en sert aujourd’hui.

Le projet ORGANOPOLE ne prévoit pas la construction de nouveaux orgues. L’idée est de réunir des instruments exceptionnels déjà existants, dans un lieu où leur mise en valeur sera une préoccupation durable. Dans l’environnement pluriel de notre 21e siècle, il nous semble essentiel que chacun nourrisse les échanges et la réflexion autour de la multiculturalité, du vivre ensemble.

À l’échelle de la musique et de l’orgue, cette réflexion contemporaine nous a détourné du fantasme de l’instrument unique toujours en croissance, du gigantisme d’un orgue de monoculture prétendument tout-terrain, fait de compromis, d’amalgames et de moyennes, au prix d’une dilution des saveurs. Nous voulons au contraire offrir dans un même lieu une cohabitation d’instruments divers, conservant et cultivant chacun leurs spécificités, leur originalité, leur forte personnalité, au service d’un tout, renouvelé et enrichi à l’ajout de chaque nouvel élément.

La rencontre des quatre orgues prévus à Saint-François sera unique. Des monumentales grandes orgues au petit orgue coffre, en passant par l’orgue espagnol et l’orgue italien, cette ORGANOPOLE permettra tant la recherche sur les répertoires anciens, qui sont nos racines et sans lesquels nous ne pouvons grandir, que l’expérimentation et la découverte de sons nouveaux, marche en avant essentielle et mouvement inhérent à la vie.

Pour pouvoir être réalisé intégralement et pour financer la construction des nouvelles tribunes, le projet ORGANOPOLE a besoin de vous. Au-delà de la lecture de ces pages, nous serions heureux de venir vous rencontrer ou de vous accueillir à Saint-François, pour échanger de vive voix, répondre à vos questions et réfléchir ensemble à la nature exacte de notre collaboration et de vos possibilités de soutien. N’hésitez donc pas à nous contacter pour nous proposer un rendez-vous si vous le souhaitez!

EN QUELQUES DATES

Etapes réalisées 

Novembre 2017
  • Esquisse du projet ORGANOPOLE par l’Association des Concerts Saint-François, l’Esprit Sainf et plusieurs partenaires.
Janvier 2018
  • La ville de Lausanne exprime son soutien et s’associe au projet.
  • Début des discussions avec les autorités responsables des monuments historiques concernant la réalisation d’une tribune pour l’orgue espagnol et la modification de l’accès à la sacristie pour l’orgue italien.
Juillet 2018
  • Achat de l’orgue coffre Janin Kalins par l’Association des Concerts Saint-François.
Décembre 2018
  • Accord de principe octroyé par les autorités responsables des monuments historiques de réaliser les travaux d’installation des deux orgues de chœur.
Mars 2019
  • Dépôt du dossier de mise à l’enquête publique pour les deux orgues de chœur.
  • Budget de relevage des grandes orgues accepté à l’unanimité par le Conseil communal de la ville de Lausanne.
Mai 2019
  • Le 29 mai à 20h, concert et soirée de soutien et de présentation officielle du projet ORGANOPOLE.
Juin – octobre 2019
  • Travaux de relevage et d’améliorations sonores des grandes orgues.
Juillet 2019
  • Obtention du permis de construire pour réaliser les nouvelles tribunes et les travaux d’installation des deux orgues de chœur.
Novembre 2019
  • Concerts autour des grandes orgues pour fêter la fin des travaux.
Janvier 2020
  • Fin de la recherche de fonds, commande des travaux d’installation des deux orgues de chœur.
  • JOJ 2020 : Concerts avec les trois orgues présents et d’autres musiciens (instrumentistes et chanteurs) dans le cadre des événements culturels en marge des événements sportifs.

Etapes à venir

Juin-août 2020
  • Travaux d’installation des deux orgues de chœur sur leurs nouvelles tribunes.
1er – 4 octobre 2020
  • Festival inaugural d’ORGANOPOLE.
Pâques 2021
  • Création: PASSION de Valentin Villard (musique) et Daniel Rausis (livret) pour 4 orgues et 16 chanteurs.

LES GRANDES ORGUES

Pièce maîtresse du lieu, les grandes orgues de Saint-François sont internationalement reconnues. C’est l’orgue de Suisse romande le plus enregistré, en productions audios et vidéos confondues. La partie centrale de l’instrument date de 1777 et est le dernier témoin à Lausanne de la première génération d’orgues construits après la Réforme et la période d’interdiction d’instruments dans les temples qui en résulta. S’il a pu traverser des époques où l’ancien n’avait pas la valeur qu’on lui reconnaît aujourd’hui, c’est grâce à son emplacement dans la 2e église de la ville, après la Cathédrale, et à la retenue dans les dépenses qui en découla ! Transformer, rénover en conservant les éléments de qualité, plutôt que reconstruire… voici le processus qui nous permet aujourd’hui de voir se côtoyer des éléments des 18e, 19e et 20e siècles d’esthétiques française et germanique dans ce joyau unique, assemblage qui lui confère une valeur inestimable.

La dernière rénovation complète de l’instrument date de 1989 à 1995. Approchant les 25 ans de bons et loyaux services depuis lors, un relevage (nettoyage, renouvellement des pièces d’usure) est prévu durant l’été 2019. L’ajout d’une boîte d’expression autour du registre de Voix humaine, d’un Violoncelle 8’ à la pédale et le décalage une octave plus haut de la reprise du Clairon 4’ du 5e clavier viendront compléter ces travaux, pour améliorer encore un peu l’instrument. La ville de Lausanne, propriétaire des lieux et des grandes orgues, prendra à sa charge l’entier de ce chantier, qui devrait permettre à cet orgue de continuer d’assurer son rôle durant le prochain quart de siècle.

L’instrument dispose de 75 registres, répartis sur 5 claviers et un pédalier. C’est le seul orgue à 5 claviers en Suisse à fonctionner avec une traction des touches exclusivement mécanique, sans aucunes commandes électriques ou électroniques : une prouesse et une pureté technologique qui offre une précision d’utilisation inégalé !

 

QUELQUES VIDÉOS DES GRANDES ORGUES DE SAINT-FRANÇOIS

L’ORGUE COFFRE

Construit en Lettonie par Janin Kalins pour l’ensemble baroque « Les Passions de l’Ame » en 2014, cet instrument aux dimensions modestes mais aux grandes qualités sonores a pu être racheté par l’Association des Concerts Saint-François en 2018.

Composé de deux registres entièrement construits en bois (8’ et 4’), cet instrument d’un clavier est le parfait complément des trois autres orgues de l’église. Alors que les autres orgues sont fixes, celui-ci se déplace aisément dans l’église grâce à son plateau à roulettes. Alors que l’accordage des autres orgues est définitif, son faible nombre de tuyaux, leur conception et son clavier transpositeur (415, 440 ou 460 Hz) sont autant d’éléments qui lui permettent de s’ajuster rapidement à de nombreux styles de musique.

Son utilisation la plus évidente est le continuo, pour accompagner des solistes ou un orchestre de musique ancienne, en offrant la possibilité de jouer à proximité des autres musiciens. Mais il peut aussi dialoguer avec les autres orgues de l’église, en se faisant le partenaire des deux orgues de chœur, en jouant à David contre Goliath avec les grandes orgues, ou en faisant office de pivot central dans le quatuor.

Si les instruments de cette taille-ci disposent souvent d’un peu plus de registres, c’est au prix d’un miniaturisation imposant des compromis au niveau de l’alimentation en air et de l’accessibilité des tuyaux. Cet orgue coffre est au contraire d’une construction semblable à celle un grand orgue. Il n’offre naturellement pas la diversité de timbres de ses majestueux collègues, mais les sons produits par sa centaine de tuyaux ne craignent qualitativement pas la comparaison avec eux !

L’ORGUE ESPAGNOL (À VENIR)

Cet instrument a été construit en 1991 par la manufacture de Felsberg, conçu et harmonisé par Jean-Marie Tricoteaux, dans le style des orgues du Royaume d’Aragon de la fin du 17e siècle. Réalisé sous l’impulsion de Pierre-Alain Clerc, président des « Concerts St-Laurent » (association lausannoise active dans la démarche historiquement informée, devenue plus tard les « Goûts réunis »), il a été installé sur la galerie circulaire de l’église Saint-Laurent. De 1991 à 2015, cet orgue a été le vis-à-vis d’un orgue italien, qui faisait partie de la collection privée de Pierre-Alain Clerc, comprenant encore un clavecin, un bourdon et une régale. A son départ à la retraite, ce dernier a offert ses quatre instruments au Musée Suisse de l’Orgue, à Roche (VD), laissant à Saint-Laurent le grand orgue, propriété de la ville, et cet orgue espagnol, propriété des « Goûts réunis ».

Le comité de l’association « Les Goûts Réunis » a alors conduit une réflexion autour de cet instrument et des options possibles pour retrouver ce dialogue de deux orgues baroques disposés latéralement, typique au sud de l’Europe mais unique dans la région. Plutôt que de refaire un deuxième orgue mésotonique à Saint-Laurent, l’idée d’un déplacement a rapidement été retenue, et l’Eglise Saint-François s’est naturellement présentée comme la meilleure option à Lausanne.

Comme le photo-montage (réalisé par Pixyform) ci-dessus le présente, le projet ORGANOPOLE prévoit la construction d’une nouvelle tribune pour cet instrument, en le plaçant juste avant le chœur, contre le mur plein de la travée de la tour et avec sa soufflerie à l’arrière de ce mur. « Les Goûts Réunis » financeront le déplacement et le relevage de l’instrument avec un fonds prévu pour son entretien et l’offriront à la ville de Lausanne une fois les travaux réalisés, cet emplacement étant appelé à être durable.

L’ORGUE ITALIEN

Instrument dans le style des orgues vénitiens de la fin du 17e siècle, il a été construit par Bartelemy Formentelli en 1990 pour le Conservatoire de Lausanne. Placé initialement dans la grande salle du nouveau Conservatoire de la rue de la Grotte, il a été déplacé en 2008 dans le chœur de l’église Saint-François. L’arrivée d’un orgue de chœur était alors une aubaine, tant du point de vue de l’usage liturgique que pour faire de la musique d’ensemble ou en solo de ce côté-ci de l’église. Pour s’adapter à ces usages multiples, son accordage mésotonique a été modifié en tempérament inégal, à la manière pratiquée au milieu du 18e siècle.

Ces dix dernières années ont démontré toutes les qualités de cet orgue mais nous ont fait comprendre que son emplacement actuel n’était pas la solution idéale, tant d’un point de vue acoustique que visuel.

Le projet ORGANOPOLE prévoit de déplacer cet instrument en haut de l’escalier de la sacristie en agrandissant cette structure. Placé dans la nef et surélevé, il sonnera bien plus distinctement et avec plus de présence pour le public. Visuellement, le chœur retrouvera sa symétrie et le buffet pourra rester ouvert, les tuyaux ne devant plus être protégés des mains des visiteurs. Il est aussi prévu de revenir à son accordage mésotonique initial et de remplacer son pédalier d’étude de 30 marches par un pédalier stylistiquement cohérent de 18 marches. Ainsi, il offrira une saveur pleine et authentique et sera un digne partenaire de son vis-à-vis ibérique !

Enfin, l’association Hospitalité Artistique à St-François se chargera de choisir un artiste à qui confier la décoration de son buffet pour l’intégrer au mieux dans son nouvel environnement après son déplacement.

LES NOUVELLES TRIBUNES

La dernière étape qui permettra la réalisation complète du projet ORGANOPOLE:

  • construire une nouvelle tribune côté nord pour accueillir l’orgue espagnol
  • agrandir le palier devant la sacristie côté sud pour avoir la place d’y déposer l’orgue italien